Doute / Doubt / John Patrick Shanley

Publié le par Limess



Sortie: 11 février 2009
 
> L'histoire: 1964, une école catholique dans le Bronx. La père Flynn, un prêtre de la paroisse, entraineur de basketball, est soupçonné d'avoir fait des attouchements sur un garçon noir de douze ans. Soeur Aloysius, directrice de l'école, a des doutes sérieux sur la moralité du prêtre mais n'arrive pas à établir les preuves nécessaires à son renvoi. Quand soeur James, une soeur naïve, vient lui raconter un événement impliquant le père Flynn et un garçon de l'école, soeur Aloysius estime que ses soupçons sont confirmés. Elle part donc en guerre contre le prêtre, bien determinée à le demasquer. L'aumônier accusé va tenter de se disculper mais soeur Aoysius n'a pas dit son dernier mot. La doute s'installe. Quelles en seront les conséquences ? Et si tout cela n'était qu'un malentendu ?

Auréolé du prix Pulitzer pour cette oeuvre, John Patrick Shanley adapte au cinéma sa propre pièce de théâtre, Doubt: a parable, jouée à Broadway durant un peu plus d'un an. Pour l'occasion, il s'entoure d'un casting prestigieux, réunissant deux acteurs oscarisés, Philip Seymour Hoffman et Meryl Streep, tous deux accompagnés de la révélation d'Il était une fois, Amy Adams. Film qui lui avait valu une nomination à la statuette dorée. L'histoire se situe dans une école catholique du Bronx, au milieu des années 60, et suit la confrontation virulente entre soeur Aloysius et le père Flynn, accusé par la première de pédophilie. Un mot qui ne sera d'ailleurs jamais prononcé grâce à la prouesse de l'écriture de John Patrick Shanley, qui signe également ici le scénario. Un face à face explosif, donc, avec lequel le choix du casting se révèle redoutable, Philip Seymour Hoffman et Meryl Streep étant deux monstres sacrés d'Hollywood, capable de tout jouer avec le maximum de nuances. Ici, c'est à celui qui se fera le plus entendre, de quoi transformer la douce Amy Adams en simple spectatrice de ce combat de titans. Car la force - mais aussi la faiblesse - de Doute, c'est qu'il repose, presque exclusivement, sur ce duel entre ses deux acteurs, autour de dialogues acérés et de répliques toujours plus piquantes. Un constat qui laisse préconiser que John Patrick Shanley ne semblait pas réellement chercher à adapter sa pièce de théâtre à l'écran, mais plutôt à la transposer tout en gardant les grands codes théâtraux.


Doute s'appuie ainsi sur un décor unique qui, s'il renvoie directement à la convention théâtrale, permet surtout de créer une sorte de huis clos où la tension et la violence ne se font que plus palpable. Les comédiens n'ont alors qu'à circuler, sous l'oeil d'une caméra presque invisible. John Patrick Shanley faisant le choix d'une réalisation très académique, filmant de manière frontale et froide les corps de ses comédiens, de sorte que cela en devient presque trop simple. Voir simpliste. Car si Doute est un film qui secoue, cela n'a en réalité pas grand chose à voir avec le cinéma, l'oeuvre se révélant n'être que du théâtre filmé. De sorte qu'il ne passionne pas autant que l'on aurait voulu. Et c'est d'ailleurs lorsque l'on laisse de côté toute considération cinématographique que l'oeuvre retrouve de sa valeur, elle qui s'appuie sur une histoire percutante et un scénario finement écrit. Car Doute, c'est avant tout une réfléxion sur les faiblesses de l'être humain, faisant du spectateur le seul juge de ce qui se passe sous ses yeux. Le film laissant à chacun l'occasion de se faire son propre avis en ne délivrant pas les clés de l'intrigue. Ce qui est plutôt rare, dans les productions actuelles, pour être souligné... Au final, Doute est, donc, une oeuvre plutôt atypique, à la fois fragile cinématographiquement parlant et magistrale par son écriture et sa direction d'acteurs. Un film puissant grâce aux impressionnantes performances de Meryl Streep et Philip Seymour Hoffman mais qui reste, néanmoins, quelque peu éphémère.





> Golden globes 2009: Nominations meilleure actrice dans un drame, meilleur acteur dans un second rôle, meilleure actrice dans un second rôle, meilleur scénario
> BAFTA 2009: Nominations meilleure actrice, meilleur acteur dans un second rôle, meilleure actrice dans un second rôle
> Oscar 2009: Nominations meilleure actrice, meilleur acteur dans un second rôle, meilleure actrice dans un second rôle (Amy Adams), meilleure actrice dans un second rôle (Viola Davis), meilleur scénario adapté


Crédit photo: Walt Disney Studios Motion Pictures France

Publié dans En salles

Commenter cet article

dasola 05/03/2009 17:01

Bonjour, c'est un film à voir pour les acteurs et l'histoire. L'auteur de la pièce/réalisateur montre une grande maîtrise pour son premier film. Ce n'était pas si simple. La pièce dont est tirée le film est remarquable. Meryl Streep est une fois de plus sensationnelle. Bonne fin d'après-midi.