La vague / Die Welle / Dennis Gansel

Publié le par Limess





Sortie: 04 mars 2009

> L'histoire: En Allemagne, aujourd'hui. Dans le cadre d'un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d'un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s'avérer tragiques.

Adapté du livre de Todd Strasser, La vague est le troisième film du réalisateur allemand Dennis Gansel et s'inspire d'une expérience mise en place par un professeur d'histoire au lycée de Cubberley, en Californie. Grand succès outre-rhin, ce long métrage surfe sur une tendance actuelle du cinéma allemand à expier son passé, dans des films comme La bande à Baader ou La vie des autres. Car s'il est situé dans un présent contemporain, La vague suit l'histoire de Rainer Wenger, un professeur légèrement anarchiste, qui, pour apprendre à ses élèves ce qu'est une autocratie mettra en place, au sein de sa classe, ses grands principes fondamentaux. Discipline. Autorité. Uniformité. Etc. Une expérience qui prendra rapidement des proportions inattendues... Découpé en cinq journées, La vague tend ainsi, de manière un poil démonstratif, à mettre en lumière les différentes étapes possibles dans l'embrigademement de la jeunesse, sonnant à chaque fois le glas d'une descente aux enfers attendue. Un trajet intéressant qui participe à la réussite du film, à la fois passionnant et captivant, en imposant petit à petit une tension nécessaire. Cela, grâce aussi à Jürgen Vogel, incroyablement charismatique en rassembleur des foules.

La particularité de La vague, et ce qui pourrait être à la fois sa qualité et son défaut majeur - selon l'humeur -, c'est qu'il s'adresse quasi exclusivement à un public adolescent. Reprenant les codes des films de teenagers américains. Ainsi, le scénario met en place, sur une B.O très rock, un tas d'intrigues secondaires autour d'élèves très typés. De la tête de classe aux gros sportifs. L'intérêt, montrer comment une telle expérience peut particulièrement passionner ses ados, eux qui se trouvent à une période de leurs vies où l'importance d'appartenir à un groupe se révèle primordiale. On pourra néanmoins reprocher à l'histoire d'appuyer sa démonstration sur des personnages aux parents trop laxistes, comme si c'était ce manque d'autorité qui permettait à celle-ci de fonctionner. Dans tous les cas, La vague est un film qui fonctionne et avec lequel on se prend rapidement au jeu, happé par le destin de ses personnages et de cette organisation. Et malgré un final assez facile et un manque de cruauté parfois peu crédible, ce long métrage se révèle être une bonne surprise, à la fois par son côté divertissant et son efficacité certaine.



 


> European film awards: Nomination meilleur acteur 


 Crédit photo: BAC film

Publié dans En salles

Commenter cet article