La première étoile / Lucien Jean-Baptiste

Publié le par Limess





Sortie: 25 mars 2009

> L'histoire: Jean-Gabriel, marié et père de trois enfants, vit de petits boulots et passe son temps au bar PMU du coin. Un jour, pour faire plaisir à sa fille, il promet un peu vite à toute la famille de les emmener en vacances au ski. Seul problème : cette fois-ci, s'il ne tient pas sa promesse, sa femme le quitte. Il va devoir faire preuve d'imagination sans limite pour y parvenir...

Doubleur professionnel de Will Smith et Martin Lawrence - Je suis une légende et Big mama, c'est lui -, Lucien Jean-Baptiste sort enfin de l'ombre avec La première étoile et ne fait pas les choses à moitié. Il est à la fois l'acteur principal, le réalisateur et le scénariste de cette comédie familiale et attendrissante. Une multitude de postes un peu à l'image des nombreux défis qu'il s'est imposé à lui-même... et qu'il arrive à remporter, parfois même avec brio. Car faire une comédie pour un premier film n'est pas toujours une solution facile. Plus encore quand il tend à mettre en scène des acteurs noirs dans une industrie cinématographique française encore bien trop pâle. Un pari osé et plutôt réussit qui fait de cette Première étoile l'outsider parfait des comédies qui sortent en ce moment, de Coco à Cyrpien, et qui se révèle, on s'en doute, plus aboutit que la majorité d'entre elles.

La première étoile repose tout d'abord sur une autre représentation de la famille, sans doute bien plus proche de celle que l'on fait dans la plupart des films français. Père noir, mère blanche, enfants métisses. En soit, des types de personnages peu visible dans les productions actuelles. De quoi faire de cette Première étoile un film plutôt rafraîchissant, bien loin des clichés attendus. D'ailleurs, des clichés, Lucien Jean-Baptiste en joue, caricaturant à outrance certains personnages comme la mama noire, ultra religieuse. Un moyen pour l'auteur à la fois de faire rire mais aussi de dénoncer une sorte de racisme quotidien, ne serait-ce que dans son propos initial, montrant une famille noire à la montagne. En cela, Lucien Jean-Baptiste arrive à faire une oeuvre à la fois communautaire et destinée à tous, qui se révélera même plus tendre que drôle... Malgré la présence de Firmine Richard qui s'en donne à coeur joie dans ce rôle de mère extravagante, enchaînant les cascades, du premier tire-fesses à la descente en luge. De quoi prévoir de très bons moments de comédies pures. Et rien que pour sa rencontre avec Bernadette Lafont et Michel Jonasz, ce film ci vaut le détour.. Au final, La première étoile est ainsi plutôt réussit et assez attendrissant dans l'ensemble même si Lucien Jean-Baptiste en fait parfois un peu trop en terme de bons sentiments - le couple d'ados. Pas de quoi troubler néanmoins l'efficacité de celui-ci, mêlant rires et émotions, pour un film grand public avec lequel on ressort avec le sourire. Alors, au lieu de perdre du temps avec ce produit marketing nommé Coco, payez-vous plutôt une bonne tranche de rigolade avec ce film au budget certes plus limité, mais à la démarche beaucoup plus honnête et courageuse.



 


> Festival international du film de Comédie de l'Alpe d'Huez: Grand prix du jury, prix du public


Crédit photo: Mars distribution

Publié dans En salles

Commenter cet article

pL 02/04/2009 17:46

C'est franchement pas exceptionnel dans sa réalisation, mais on sent en effet la sincérité du propos et l'envie de divertir sans avoir recours à un budget de blockbuster. Et au final, le film fonctionne très bien malgré ses carences cinématographiques.

Limess 03/04/2009 09:24



Oui, c'est une bonne surprise, je suis assez contente qu'il arrive à conquérir un bon public. C'était pas forcément gagné.



Platinoch 01/04/2009 17:09

Ce qu’il y a de bien avec toi Mélissa, c’est que tu arrives à t’émerveiller devant un certain cinéma français que je qualifierais volontiers de « chiant » (tu sais, ce genre de films portés par les Louis Garrel et autres Emmanuelle Devos… ;-)), et que tu arrives malgré tout à te motiver pour aller voir des comédies françaises que personne n’a envie d’aller voir !!!
En même temps je dis ça mais j’ai été voir « Coco ». Et tu as raison, c’était bien nul et je le déconseille fortement !!!

Limess 03/04/2009 09:22



Je ne releverais pas cette premier petite pique ^^ J'ai des goûts très eclectique, ça me permet aussi d'aller voir Dragonball et Le chihuaha ! Bon, j'avoue que c'est totalement honteux mais
bon... Tu as bien vu Coco