Cloverfield / Matt Reeves

Publié le par Limess




COUP DE COEUR

Sortie: 06 février 2008


> L'histoire: New York - Une quarantaine de ses amis et relations ont organisé chez Rob une fête en l'honneur de son départ pour le Japon. Parmi eux, Hub, vidéaste d'un soir, chargé d'immortaliser l'événement. La "party" bat son plein lorsqu'une violente secousse ébranle soudain l'immeuble. Les invités se précipitent dans la rue où une foule inquiète s'est rassemblée en quelques instants. Une ombre immense se profile dans le ciel, un grondement sourd se fait entendre... et la tête de la Statue de la Liberté s'effondre brutalement sur la chaussée. L'attaque du siècle vient de commencer. Au petit matin, Manhattan ne sera plus qu'un champ de ruines...


Avant même sa sortie en salles, Cloverfield, projet financé par J.J Abrams et réalisé par Matt Reeves, faisait l'effet d'un énorme buzz sur le net. C'est en juillet 2007 qu'est apparu sur la toile un teaser impressionnant: une fête filmée en caméra DV se retrouve interrompue par une explosion catastrophique... Seul le nom du créateur de Lost et la date de sortie était mentionnée. De quoi attirer les plus grandes curiosités ! Depuis ce jour, les fans n'ont pas arrêté de chercher des informations. En vain. Seul lot de consolation, l'annonce du genre: un film de monstre. A part ça, Cloverfield est un projet bien garder et heureusemement pour nous car la surprise est de taille !
Amateur du genre ou non, Cloverfield est un film à ne pas louper par son innovation. Le réalisateur reprend le procédé du "film réalisé par l'un des personnages" déjà utilisé dans Le projet blair witch, film d'horreur qui avait fait son petit effet lors de sa sortie en salle. Tout commence lors d'un pot d'adieu organisé en faveur de Rob, que l'on a déjà pu apercevoir sur la casette qui sera effacé progressivement lors de la soirée. A part cela, on ne sait pas grand chose de plus. Le temps de la fête, Hub, son meilleur ami, est réquisitionné pour récolter les impressions de chacun. Caméra au poing, il fait le tour des convives sans se douter que son film fera office de témoignage auprès de millions de personnes. Car lorsque la fête est soudain interrompue par un immense tremblement, Hub va se retrouver dans les rues de New York a filmé tout ce qui se passe. Cloverfield ne fait pas dans la dentelle. In media res, nous voilà plongé dans l'horreur et l'angoisse la plus totale. Car de ce qui se passe dans les rues, nous ne le verrons qu'à travers cette petite caméra. Aucune explication n'est donnée au phénomène. Il faut juste courir pour sauver sa peau. Petit conseil avant d'embarquer à bord de cette aventure: si vous avez facilement mal au coeur, n'hésitez pas à emporter avec vous un sac plastique. Le film mérite vraiment d'être regarder jusqu'au bout. Le problème de la caméra DV, c'est qu'elle bouge tout le temps, il n'y a jamais de stabilisation de l'image. Si cela fait toute la qualité du film, c'est aussi un obstacle pour certains. Mais il faut bien le dire, entre nausée et mal de tête, le résultat est dotant plus impressionnant !

 

Malgré ce petit temps d'adaptation nécessaire, Cloverfield est un excellent film. Le genre où l'on reste encore scotché à son fauteuil quand le générique se termine. Le principal effet de la caméra embarquée, c'est que l'on se retrouve au premier plan de l'action. Que l'on subit en tant que spectateurs les mêmes angoisses que les différents personnages. Nous voilà donc dans les rues ravagées de New York, à courir devant une créature que l'on n'a jamais vue. Au coeur de l'action, aucun temps mort n'est possible tant l'angoisse est palpable à chaque instant. La puissance de ce film, c'est qu'avec son scénario simpliste, il se révèle être un véritable ovni cinématographique. Car il faut bien le dire, l'histoire est un poil invraisemblable (quelqu'un ferait-il réellement demi-tour ?). Le scénariste réutilise les angoisses quotidiennes des américains pour créer une ambiance et une atmosphère oppressante. Au milieu de cette poussière et de ses immeubles qui s'effondrent, comment ne pas penser au 11 septembre. Jamais prévisible, Cloverfield est un film angoissant et terrifiant. Il brille par le réalisme de son action et des choix de mise en scène: acteurs inconnus, effets spéciaux saisissants, autant de moyens pour rendre le film encore plus captivant. Cloverfield est l'un des meilleurs films de genre qu'il nous a été donné à voir depuis très très longtemps. Plus qu'un simple divertissement, c'est une véritable expérience tant l'on est imprégné dans l'histoire. Totalement décoiffant et scotchant (à voir le silence qu'il régnait dans la salle à la fin de la projection, ce n'est pas qu'une impression personnelle). Sans aucun doute le meilleur film qu'il m'a été donné de voir en ce début d'année ! Et pourtant, je ne suis franchement pas fana de ce genre de film.




> Festival du film fantastique de Gerardmer 2008: hors compétition

Crédit photo: Paramount Pictures France

Publié dans En salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article