Sunshine cleaning / Christine Jeffs

Publié le par Limess





Sortie: 10 juin 2009

> L'histoire: Rose Lorkowski était la "star" du lycée, la pom-pom girl qui sortait avec le capitaine de l'équipe de football américain. Elle est aujourd'hui une mère célibataire trentenaire et gagne sa vie en faisant des ménages. Sa soeur Nora habite toujours chez leur père Joe, un businessman raté qui a toujours misé sur des produits qui auraient normalement dû le rendre riche rapidement... Parce qu'elle doit trouver l'argent nécessaire pour envoyer son fils dans une école privée, Rose persuade sa soeur de monter avec elle une entreprise de nettoyage de scènes de crimes. Elles se retrouvent alors confrontées à toutes sortes de situations spéciales...

Sunshine cleaning
, c'est un peu le prototype même du film indépendant made in Sundance passant après le succès planétaire de Little Miss Sunshine. D'ailleurs, nulle doute que les producteurs aient flairés le bon coup, gardant un nom proche de ce dernier, affichant clairement sa provenance en haut de l'affiche. Le film suit l'histoire d'une famille pas comme les autres, et plus précisément de deux soeurs, Rose et Nora. Alors que la première ne supporte plus vivre dans l'ombre de sa gloire passée, elle qui bosse aujourd'hui dans une société de nettoyage, la seconde est totalement borderline, aussi paumée sur le plan professionnel qu'affectif. Des looseuses, en somme, proches des personnages de Little Miss Sunshine, Rose se récitant même une phrase pour être plus forte tous les matins qui aurait pu provenir du séminaire de Greg Kinnear. A leur côté, un petit garçon très imaginatif et un grand père hors du commun, interprété, comme dans le premier film, par Alan Arkin. Point d'originalité, donc, le mini van étant même compris.


Pourtant, aussi dures que peuvent être ses différentes remarques, il faut arriver à un moment donné à dépasser ses points de comparaison. Tant ils ont pu être mis en avant pour Juno et le seront encore pour d'autres films à venir. Car Sunshine Cleaning, malgré son manque d'originalité apparent, convainc par la fragilité de ses personnages et la fantaisie de son sujet. Celui d'un société de nettoyage spécialisée dans les scènes de crimes. Drôle et attachante, l'oeuvre propose une galerie de personnages plutôt bien écrits et profonds, du fils léchant les murs à la soeur rebelle. Amy Adams et Emily Blunt sont d'ailleurs tout à fait convaincantes, donnant une certaine sensibilité à leurs rôles. Ainsi, autour du thème de la mort, Sunshine Cleaning donne à voir une certaine vision de l'Amérique post-Bush, où drame familial et feel good movie se mêlent. Permettant de ressortir le coeur incroyablement plus léger. En somme, tout ce qu'on pouvait attendre de ce long métrage. Car si Sunshine Cleaning ne brille donc pas en terme de nouveauté, le film reste néanmoins assez réussit, arrivant à être une sorte de sucrerie à la fois douce et amère. Parfait à l'approche de l'été !


.


1. Amy Adams: Doute / Miss Pettigrew

> Festival du film de Sundance 2008: en compétition
> Festival du film américain de Deauville 2008: en compétition


Crédit photo: Surreal Distribution

Publié dans En salles

Commenter cet article