Very Bad Trip / The hangover / Todd Phillips

Publié le par Limess




Sortie: 24 juin 2009

> L'histoire: Au réveil d'un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu'il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s'est passé.

Par un énorme travail marketing, notamment à travers les blogs, Very Bad Trip est devenu en quelques semaines l'une des sorties les plus attendues de ce mois de juin. Malgré l'absence de vedettes ou de réalisateur capable de ramener les foules sur son simple nom. Idéal, donc, pour créer la déception. Car Very Bad Trip n'est pas LA comédie de l'année, comme aime à la clamer haut et fort l'affiche, ni instantanément culte malgré de bons moments aux forts potentiels. Telles les blagues potaches autour d'un bébé. Tout commence par un parti pris plutôt intelligent, celui de concentrer l'intrigue sur un réveil difficile, suite à une soirée très arrosée. Soit ce moment intense dans la vie d'un homme où il faut recoller les pièces d'un puzzle, combler les trous noirs de la veille par une mini enquête interne... Very Bad Trip s'apparente ainsi à une sorte d'investigation à travers les souvenirs, nos anti-héros collectant les informations au fur et à mesure dans le but de recréer une vision d'ensemble de la soirée... et de retrouver leur copain Doug. Partant du principe que tout est possible à Las Vegas, Todd Phillips s'imprègne de l'hystérie de la ville pour un lot de situations désopilantes. Au réveil, rien de plus normal que de trouver un tigre dans une salle de bain, une voiture de flic - chinois dans le coffre compris - en lieu et place de la leur et un bébé dans un placard. D'ailleurs, plus les situations sont abracadabrantes, plus le film fonctionne, réservant de nombreux moments particulièrement drôles.


Au premier abord, Very Bad Trip avait donc tout de la comédie parfaite. Dommage alors que Todd Phillips n'ait pas réussit à imposer un vrai rythme à son oeuvre, capable de soutenir les nombreux rebondissements et découvertes. Malgré l'injection de nouveautés tous les quarts d'heure, comme pour maintenir l'attention du spectateur, le film souffre ainsi d'un rythme en dents de scie, faisant retomber les gags à chaque fois, tel un soufflet tout juste sorti du four. D'ailleurs, le réalisateur ne fait rien de certaines de ses bonnes idées, à commencer par son guest de luxe, Mike Tyson. Le boxeur est ainsi là juste comme ça, n'apportant strictement rien au récit. Dommage, donc, pour ce road trip mouvementé qui avait pourtant tout pour lui, à commencer par un scénario intelligemment écrit dans son traitement des personnages. Montrant l'irresponsabilité à travers des adultes tout ce qu'il y a, pourtant, de plus responsables. Un film porté par une belle brochette d'acteurs, Bradley Cooper en tête qui, tout droit sorti d'Alias et depuis Ce que pensent les hommes, s'impose doucement dans le paysage hollywoodien comme le nouveau sex symbol à suivre. Il est à l'écran d'un charme fou, faisant chavirer les coeurs d'artichaut des spectatrices en un battement de sourcil. Bradley Cooper ou l'argument majeur pour inciter à voir Very Bad Trip, malgré la déception qui règne autour de l'oeuvre en général.




1. Bradley Cooper: Ce que pensent les hommes

Crédit photo: Warner Bros France

Publié dans En salles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article