Jusqu'à toi / Jennifer Devoldere

Publié le par Limess




Sortie: 29 juillet 2009

> L'histoire: Chloé, 26 ans, vit seule à Paris, entre une voisine envahissante, une collègue mesquine, un loueur de DVD un peu donneur de leçons... Une vie qui n'est pas à la hauteur de ses espérances... Jack, la trentaine, Américain largué par sa copine, gagne un séjour à Paris. Chloé va alors, par un heureux hasard, récupérer la valise de Jack, celle que lui a légué son père et à laquelle il tient plus que tout. Et tomber amoureuse de son contenu... Chloé aime Jack, même si elle ne l'a jamais vu, même si elle ne sait rien de lui. Elle se persuade qu'il est l'homme de sa vie, qu'ils sont faits l'un pour l'autre, et elle va tout faire pour le retrouver...

Les rencontres franco-américaines sont souvent au coeur de sorties estivales. Comme une envie d'évasion, sans doute. Ainsi, si Julie Delpy proposait à son cher et tendre Adam Golberg de se frotter à la civilisation française dans 2 days in Paris, Parker Posey, elle, se lançait dans un voyage improvisé à Paris, retrouver un Melvil Poupaud croisé plus tôt, au hasard, dans un quartier new-yorkais. Emmenant, dès lors, son spleen dans les rues parisiennes comme le fera, après elle, Justin Bartha dans Jusqu'à toi, premier long métrage de Jennifer Devoldere. Elle est française, donc, aimant à se réfugier dans les dvd où les histoires sont toujours plus belles que dans la réalité. Il est américain, déprimé suite à une rupture amoureuse. Ils n'auraient jamais dû se croiser mais les aléas scénaristiques et les forces du destin en décideront autrement. Suite à un concours gagné dans une canette Coca-cola, Jack s'envolera à Paris et paumera sa valise. Tout comme Chloé, de retour chez elle, suite à un voyage d'affaires. S'en suivra un furieux mélange à l'aéroport et l'arrivée de la valise de Jack chez Chloé. La suite, on s'en doute, est, certes, jouée d'avance, le tout est maintenant de savoir comment.


Adaptant son propre scénario, Jennifer Devoldere livre une oeuvre aussi bancale que peu aboutie. Son histoire ne fait qu'effleurer ses personnages - sacrifiant la majorité des protagonistes secondaires -, ce qui est en est de même dans le traitement des événements. Mais qu'importe. Il règne dans Jusqu'à toi une drôle d'ambiance, comme une sorte de curieux mélange à la fois dépressif et mélancolique. A l'image de ses deux anti-héros. Loin de l'air enjoué d'une bande annonce un poil mensongère. Ainsi, il ne se passe pas forcément grand chose, le film prenant même parfois des allures d'oeuvre contemplative. Un dispositif qui, s'il ennuie au départ, finit tout doucement par charmer. Car il est impossible de ne pas se laisser emporter par cette jolie et fragile rencontre, entre Chloé et Jack, Mélanie Laurent et Justin Bartha, aussi attachants l'un que l'autre. Au milieu de cette décomposition scénaristique, seul le couple reste, donc, comme l'accomplissement d'une sorte de conte de fée moderne dont on aimerait bien, nous aussi, être les prochains héros. Allez, zou, je file à l'aéroport, l'heure est venue pour moi de partir, à mon tour, à la recherche d'une petite valise rouge.




1. Justin Bartha: Very Bad Trip

Crédit photo: Mars Distribution 

Publié dans En salles

Commenter cet article