Julia / Erick Zonca

Publié le par Limess

1-copie-35.jpg


Sortie: 12 mars 2008

> L'histoire: Julia (Tilda Swinton), séductrice et grande gueule a de plus en plus de mal à cacher son alcoolisme et finit par perdre pied. Une rencontre l'entraîne dans un engrenage infernal qui l'amène à kidnapper Tom, un enfant de huit ans. Commence alors une fuite sans issue à travers le sud des Etats-Unis et qui les conduira jusqu'au Mexique.


Julia aurait pu être Gloria, cette héroïne déchue du film éponyme de John Cassavetes. Entre leurs histoires, vingt-huit petites années... Julia, c'est une femme borderline, alcoolique, mythomane, qui collectionne les coups d'un soir et sans emploi de surcroît. La vie n'est pas toujours rose et elle le sait. Alors quand vient une opportunité, même la plus improbable, elle fonce tête baissé sans réfléchir aux conséquences. Car si Julia pense qu'elle n'a jamais eu de chance, c'est qu'elle ne fait rien pour l'attraper, courant après les problèmes plutôt qu'après les solutions. Voilà huit ans qu'Erick Zonca avait disparu, lui qui s'était imposé comme un talent à suivre dès sa Vie rêvée des anges. Avec Julia, il signe un road movie effréné entre la Californie et le Mexique. Caméra à l'épaule ou embarquée à bord d'une voiture, il filme les péripéties de son héroïne et de Tom, l'enfant qu'elle a kidnappé pensant pouvoir se faire de l'argent...

2-copie-36.jpg
Sur 2h20, le réalisateur ne lâche jamais la pression, captivant ses spectateurs par sa maîtrise du suspense et les plus inattendus renversements de situation. Le mélange grands espaces/petits motels, villes surpeuplées et scènes intimistes créent une atmosphère oppressante. Il en découle un film nerveux où se dépeint les traits d'une femme égoïste et manipulatrice tout en étant terriblement attachante dans sa détresse. Un émouvant portrait de femme porté par une Tilda Swinton au sommet de son art (2008 était déjà son année par son oscar de meilleur second rôle, 2009 le sera t-il encore ?). Elle est bouleversante dans la peau de ce grand personnage comme le cinéma sait si bien les créés. Erick Zonca avait mis du temps à revenir. Avec ce film, il fait un retour par la grande porte, créant par la même occasion une attente face à son futur artistique. Espérons que l'on ne devra pas languir encore huit ans, cela pourrait devenir frustrant !

etoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile2.jpg


> Berlinale de Berlin 2008: en compétition
> César 2009: Nomination meilleure actrice

Crédit photo: StudioCanal

Publié dans En salles

Commenter cet article