La Régate / Bernard Bellefroid

Publié le par Limess

1-copie-17.jpg


Sortie: 17 février 2010

> L'histoire: Alexandre (Joffrey Verbruggen) a quinze ans et vit seul avec son père (Thierry Hancisse). Pris entre les coups et la violence, celui-ci trouve refuge dans son sport favori, la régate, avec lequel il espère remporter les championnats de Belgique. Trouvant soutien auprès de son entraîneur, Sergi (Sergi Lopez), et Murielle (Pénélope Levêque), la fille dont il est amoureux.

Premier film du cinéaste belge Bernard Bellefroid, La Régate, sorte de chronique adolescente sur fond d'aviron et de violence domestique, avait tout pour emballer. Une ambiance dépressive, portée par la musique pop aérienne de Claudine Muno & The Luna Boots. Un cadre naturel et inédit. La présentation d'un sport plutôt innovant. Alexandre est un garçon comme les autres, vivant pour la régate et les filles. Mais victime d'une blessure à la cuisse, celui-ci dû se couper du monde pendant plusieurs mois, se mettant à dos son entraîneur dont il est l'un des jeunes poulains. Alternant entre séquences familiales assez tendues entre un père bourru et ce fils prodige et des entraînements toujours plus physiques, Bernard Bellefroid fait le judicieux choix de laisser parler l'image plutôt que les personnages. Et en imposant une raideur intense au sein du foyer familial et une véritable tension entre Alexandre et son père Thierry, le cinéaste n'a nul besoin de sous-titres pour expliciter la situation, faisant preuve d'une réelle subtilité. Jusqu'à ce que Thierry se félicite d'avoir planter son fils d'une fourchette, écrasant toute la délicatesse des premières scènes. Sans plus aucune limite, Bernard Bellefroid se laissera alors doucement glisser dans la tentation de mettre toujours plus en scène la violence domestique, laissant d'abord les coups en hors champ avant de les mettre en avant par facilité. Répétant inlassablement le même schéma, suivant un Alexandre de dos ouvrir la porte de chez lui avant de se faire littéralement agressé, physiquement comme mentalement, par un paternel sur le qui-vive. Une fois, deux fois et l'on se dit que tout ça est plutôt maladroit, trois fois, quatre fois et le tout nous semble particulièrement racoleur.... Laissant la drôle d'impression d'un ensemble plutôt raté.

2-copie-23.jpg
Car alors que La Régate s'annonçait plutôt prometteur, le film laisse au contraire rapidement apparaître un manque de demi-mesure. Le cinéaste n'hésitant pas à aller au bout du cliché à chacune de ses séquences, quitte à créer des coupures brutales d'une scène à une autre. Des entraînements de régate au stage intensif aux airs de colonies de vacances, le cinéaste fait le choix d'une mise en scène plutôt enjouée, saupoudrée d'une B.O proche d'un "We are young" de Supergrass. Préservant une certaine aération du récit, misant sur les instants types d'un film adolescent, des premiers bisous à la première fois. Avant de passer dans l'excès inverse lors des retours à la maison. Et dans ce melting-pot d'ambiance, impossible de s'attacher à ce personnage principal, maladroitement interprété par un Joffrey Verbruggen peu charismatique, laissant dès lors le champ libre à un Sergi Lopez charmant en entraîneur confiant. Premier essai plutôt loupé, La Régate révèle ainsi malheureusement vite ses limites, passant peu à peu de film gauche à un long métrage terriblement agaçant et convenu, se concluant par un panneau explicatif à l'image du film. Dommage.

etoile1.jpgetoile4.jpgetoile2.jpgetoile2.jpgetoile2.jpg


1. Sergi Lopez: Ricky / Partir / Les Derniers jours du monde / C'est ici que je vis


Crédit photo: Pyramide distribution

Publié dans En salles

Commenter cet article

Bruce Kraft 03/03/2010 07:35


Salut,

Ton blog cinéma est cordialement invité à devenir membre du C.O.B.C.
Nous y organisons également les "Golden Blogs du cinéma" (première édition!!) qui récompensera les meilleurs blogs cinéma.
Tu peux nous retrouver à cette adresse: http://c.o.b.c.over-blog.com/
Toute notre équipe espère que tu participeras à cet événement!!

A bientôt.

Bruce Kraft du blog "La Pellicule Brûle".


Phil Siné 02/03/2010 14:47


non ! tu n'as pas le droit de dire du mal de la régate ! :op
c'est marrant les réactions complètement opposées qu'on peut avoir pour les mêmes images... ;)