Le Guerrier silencieux / Valhalla Rising / Nicolas Winding Refn

Publié le par Limess

   1-copie-37.jpg    2-copie-34.jpg 
 
Sortie: 10 mars 2010
 
> L'histoire: One-Eye (Mads Mikkelsen), un guerrier muet et sauvage, prisonnier d'un chef de clan, parvient à tuer son geôlier grâce à l'aide d'un enfant (Maarten Steven). Ensemble, ils embarquent pour un voyage au coeur des ténèbres, d'un bateau viking à une terre inconnue. Les Vikings devront bientôt affronter un ennemi invisible et terrifiant.
 
"Quand j'ai proposé le rôle principal de mon film à Mads Mikkelsen, je lui ai dit: Tu incarneras un muet, quasiment nu, avec un oeil crevé. Ah... et je n'ai pas de scénario !". Voilà à quelques mots prêts les termes de Nicolas Winding Refn, réalisateur de la trilogie Pusher et de Bronson, lors de la présentation du Guerrier silencieux au public, ajoutant un inopiné "J'espère que vous déjà pris de l'acide afin de savoir ce qui vous attend". Soit. Il n'en fallait pas plus pour attiser la curiosité de quelques centaines de spectateurs surexcités. Il faut dire que Le Guerrier silencieux est ce qu'on pourrait appeler une oeuvre conceptuelle, tant elle prend de court, se jouant des règles de la narration classique. Laissant Mads Mikkelsen, donc, déambulé le torse nu, tatoué, dans les montagnes nordiques, étriper ses adversaires avec une rage sans nom. Il faut dire que le cinéaste n'y va pas de main morte dans cette chronique de la violence et de la folie, filmant frontalement le spectacle de la mort. Filtres rouges et bleus, atmosphère oppressante, destructuration du récit, Le Guerrier silencieux est de ses oeuvres déconcertantes et atypiques. Arriviste pour certains, génie pour d'autres, Nicolas Winding Refn vogue ici entre Herzog - la folie grandissante - et Tarkovski - ambiance brumeuse -, livrant un long métrage peu accessible. Il faut alors accepter de faire le vide devant cette oeuvre contemplative à outrance, au risque de passer quelque peu à côté. Ce qui n'est, malheureusement, pas une tâche des plus simples...

etoile1.jpgetoile1.jpgetoile4.jpgetoile2.jpgetoile2.jpg
.

> Mads Mikkelsen: Coco Chanel & Igor Stravinsky

Publié dans En salles

Commenter cet article