Meurtre à l'italienne / Un Maledetto imbroglio / Pietro Germi

Publié le par Limess

1-copie-14


Sortie(s): 1959 / En dvd, le 23 février 2010

> L'histoire: Appeler suite au vol de bijoux de valeur, une équipe de police fait la rencontre d'une série de voisins dans le but d'élucider l'affaire. Jusqu'à ce que l'une d'entre eux se fasse sauvagement assassiner, relançant l'enquête sur une tout autre piste...

Connu pour son goût certain pour la comédie, redécouvert l'été dernier lors de la ressortie en salles de l'excellent Divorce à l'italienne mettant un charismatique Marcello Mastroianni en proie à ses désirs les plus souterrains, Pietro Germi ne s'est pourtant jamais cantonné à un genre singulier. Livrant notamment en 1959 avec Meurtre à l'italienne un polar dans la droite lignée de ses homologues américains. Construit autour d'un scénario à tiroirs, reposant sur la multiplication des pistes lancées et des rebondissements en tout genre, Meurtre à l'italienne suit l'enquête menée par un groupe de policiers autour du vol de plusieurs bijoux. Parmi eux, l'inspecteur Ciccio, incarné par Pietro Germi lui-même, ajoutant une corde à son arc, chapeau vissé sur la tête, imperméable et cigare au bec, tel un Sherlock Holmes méridional. Confronté à des témoins plus renfermés les uns que les autres - d'une servante incarnée par la jeune Claudia Cardinale à la victime elle-même -, Ciccio tentera alors de briser les tabous les uns après les autres, cherchant à révéler ces petits secrets savamment lotis dans ces appartements bourgeois. Jusqu'à ce qu'une des témoins ne soit assassinée, relançant l'enquête sur une tout autre piste...

2-copie-20.jpg
Pur Whodunit, Meurtre à l'italienne puise sa force première dans l'imbroglio de ses situations, passant d'un simple vol à un meurtre en règle, d'une enquête routinière à la résolution d'un homicide. Le cinéaste s'amusant à multiplier les intrigues - premières et secondaires -, à introduire de nouveaux personnages, dans le but de brouiller toujours plus les pistes. Mêlant drame et comédie, vaudeville et polar hitchcockien - le personnage de l'inspecteur rappelant étrangement celui du Crime était presque parfait. Sans être totalement réussit de part un petit manque de rythme, Meurtre à l'italienne est de ses policiers classieux et un peu bedonnant, reposant sur la carrure d'un inspecteur tout droit sorti d'un roman d'Agatha Christie, caricaturant ses confrères hollywoodiens. Nous baladant des appartements bourgeois de Rome aux quartiers populaires ou la périphérie pauvre. Passant d'un dentiste véreux, un mari jaloux à des amants maudits. D'inspections diverses des lieux à des séries d'interrogatoires ou des nuits de filatures pour un film, au final, sobre, sympathique et plutôt plaisant.

etoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile2.jpgetoile2.jpg

Bonus:

Est proposé une préface menée par l'historien et spécialiste du cinéma italien Jean A. Gili, revenant sur la genèse même du projet, du rôle que s'est attribué Pietro Germi à l'importance des nationalités à l'intérieur du récit, puis brièvement sur la carrière du cinéaste.


Dvd reçu dans le cadre de Dvdtrafic par le biais du site www.cinetrafic.fr. Meurtre à l'italienne, de Pietro Germi. Editions dvd Carlotta Films. Disponible le 23 février 2010. Prix conseillé: 19,99 euros.

Publié dans DVD

Commenter cet article