Precious / Lee Daniels

Publié le par Limess

1-copie-28.jpg


Sortie: 03 mars 2010

> L'histoire:
Enceinte de son deuxième enfant, Precious (Gabourey Sidibe) se voit renvoyer de son lycée. Complètement à la dérive, elle décide alors de s'inscrire dans une école alternative dans le but d'apprendre à lire et à écrire. En luttant contre son illettrisme, celle-ci apprendra alors à s'ouvrir aux autres et à dévoiler, petit à petit, les dessous de son quotidien violent et dramatique...

Alors que le festival de Cannes se donne pour mission de ne présenter que des longs métrages en exclusivité, la sélection Un certain regard, menée par Thierry Frémaux, a l'année dernière fait une exception. Y présentant Precious du cinéaste américain Lee Daniels, grand coup de coeur des organisateurs lors de sa diffusion au festival du film indépendant de Sundance. Soutenu par Ophrah Winfrey, grande prêtresse de la télévision américaine et surtout, personnalité noire américaine la plus influente du pays, Precious nous plonge dans les méandres de la vie d'une jeune adolescente de 16 ans, obèse et enceinte de son deuxième enfant des suites du viol de son père. Mise à la porte de son lycée, fan de mathématiques mais complètement analphabète, celle-ci décidera alors de s'inscrire dans une école alternative, dans le but de pouvoir proposer un avenir plus radieux à ses enfants, loin des coups et des insultes que lui infligent sa mère. Il faut dire que Precious est un personnage qui cumule un certain nombre d'emmerdes, rivalisant facilement avec l'héroïne de La Petite fille de la terre noire. Pourtant, le long métrage de Lee Daniels n'est pas pour autant un film plombant, le cinéaste insufflant à un humour des plus inattendus, jouant de la personnalité hors du commun de son héroïne, entre espoirs et rêves de petite fille. Precious ayant beau avoir une vie des plus ratés, rien ne l'empêche de se rêver dans les bras d'un petit minet fan de ses rondeurs, mis en scène à l'écran lors de trips des plus clipesques...


1-copie-19.jpg

Adressé quasi exclusivement à la communauté noire américaine, Precious dépeint les affres d'une certaine réalité de cette société, des classes défavorisées au système de protections des personnes, loin de l'American Way of life, des banlieues blanches et des muffins sortant du four. Suivant le parcours du combattant de ce personnage, commençant extrêmement bas avant de franchir des étapes toujours plus importantes, de l'apprentissage de la lecture à la demande d'émancipation. Vivant au jour le jour, ne sachant pas de quoi demain sera fait, Precious essayera, dans tous les cas, de rester une adolescente comme une autre, cherchant avant tout chose à s'accepter telle qu'elle est. Un personnage bouleversant et attachant pour une actrice des plus surprenantes, Gabourey Sidibe, dont la cruauté du langage ne cesse de cacher une détresse et une hargne sans nom. A l'image des autres filles de son cours, maniant l'art de la tchatche et de la réplique cinglante. A ses côtés, Mo'nique est spectaculaire en mère de famille à la dérive tandis que Mariah Carey touche en assistante sociale et Lenny Kravitz charme, plus sexy que jamais en infirmier... Film d'acteur pour histoire sensible, abordant autant de sujets complexes que l'inceste, les violences domestiques, le Sida, l'illettrisme, l'homosexualité ou la pauvreté, Precious est à ce titre une oeuvre d'une rare puissante, délicieusement sucrée et incroyablement amère, dont il est difficile de se défaire. Et si le film ne pourra que créer des réactions diamétralement opposées, par l'accumulation du personnage et la réalisation typée MTV du cinéaste, il trouve la force d'emballer autant qu'il irrite, prouvant son incroyable capacité à ne laisser personne indifférent.

etoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile2.jpg



> Festival du film de Sundance 2009: Grand prix du jury, prix spécial du jury
> Festival international de Cannes 2009: Un certain regard
> Festival du film américain de Deauville 2009: Prix du jury
> Golden Globes 2010: Meilleur second rôle féminin / Nominations meilleur film dramatique, meilleure actrice dans un drame
> BAFTA 2010: Meilleure actrice dans un second rôle / Nominations meilleur film, meilleure adaptation, meilleure actrice
> Oscars 2010: Meilleur second rôle féminin, meilleure adaptation / Nominations meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice, meilleure montage


Crédit photo: ARP Sélection

Publié dans Festivals

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Niko 09/03/2010 10:29


Très bien vue la conclusion! J'ai trouvé ce film insupportable de lourdeur, manipulateur, cherchant à tout prix à tirer des larmes et du coup ça n'a jamais fonctionné (seule scène efficace,
Precious et sa mère chez l'assistante sociale). Et puis que c'est mal mis en scène!
Beurk