Trop loin pour toi / Going The Distance / Nanette Burstein

Publié le par Limess

going-copie-1.jpg

 

Sortie: 10 septembre 2010 (Irlande) / 29 septembre 2010 (France)

> L'histoire: Alors qu'Erin (Drew Barrymore) est sur le point de repartir pour San Francisco, Garnett (Justin Long), qu'elle fréquente depuis peu, lui propose d'entretenir une relation longue distance...

Outre le côté people de l'entreprise - Drew Barrymore et Justin Long, ancien couple à la ville, sont-ils à nouveau ensemble ? -, Going the distance est surtout l'occasion de se réconcilier - pour peu que l'on soit un tant soit peu fâchés - avec le genre de la comédie romantique, la bonne. Pas question ici de tourner autour du pot quant à savoir si les protagonistes finiront ensemble ou pas - arrêtez de nous faire croire que cela n'arrivera pas -, le couple du film de Nanette Burstein, ancienne documentariste, étant formé dès le départ. Alors qu'il sort d'une relation alambiquée - mais que voulait-il d'autre avec Leighton Meester ? -, Garnett rencontre un soir Erin dans un bar. Instantanément charmé par son côté geekette et son franc parler. Mais Erin n'est à New York que le temps d'un été, obligée de rejoindre San Francisco dans six semaines pour ses études. Se promettant de ne pas penser au futur et de profiter de ce temps imparti pour ce qu'il est, Erin et Garnett tomberont, malgré toutes les mises en garde, inévitablement amoureux. Evidemment. Décidant d'un commun accord d'entretenir une relation longue distance, chacun à une extrémité des Etats-Unis. Découvrant les charmes des SMS, des discussions sur Skype et autres soirées câlines au téléphone. Cherchant chacun de leur côté à rejoindre l'autre le plus rapidement possible. Si rien ne paraît très original dans le déroulement de l'histoire, Going the distance se révèle pourtant rapidement au dessus du lot d'un certain nombre de comédies romantiques. Touchant par la justesse de sa réflexion sur le couple. Ici, pas question de savoir comment untel et untel tomberont amoureux mais plutôt de s'interroger sur comment garder une relation à flot. Evacuant la scène "type" de l'aéroport dès le début de l'intrigue pour ne plus se concentrer que sur le "nous". Comment garder la flamme intacte à des milliers de kilomètres ? Et justement, n'est-ce pas cette distance qui favorise l'excitation ? Que se passerait-il si l'on vivait désormais à côté, à un pallier l'un de l'autre ?

goingg.jpg

De part cette séparation, le film se laisse l'opportunité d'un décryptage des relations amoureuses du point de vue masculin et féminin. Garnett et ses meilleurs amis à New York, entre soirées cougar et autres discussions sur la masturbation. Erin et sa soeur à San Francisco, les joies du mariage et des relations "adultes". Cliché me direz-vous ! Un peu, l'ensemble donnant surtout l'occasion de séquences assez hilarantes, chacun des personnages - et des dialogues - étant soigneusement écrits, du premier au second rôle. Et quand vient l'heure des retrouvailles, même le temps d'un week-end, Going the distance atteint royalement son objectif, nous embarquant dans une histoire aussi drôle que touchante, portée par un couple au diapason. Jouant du capital sympathie de ces deux acteurs principaux. Drew Barrymore, sa "masculinité" assumée et son côté borderline. Justin Long, charmant à souhait, enfin dans un premier rôle, lui qui est devenu depuis quelques années une sorte de "guest star" de luxe des comédies américaines, de Be Bad ! à l'incroyable Zack et Miri tournent un porno. Dans ce dernier, il est d'ailleurs absolument délirant en acteur porno gay, voix grave et petite moustache, entiché de Brandon Routh. Ne chercher plus, Going the distance est ainsi LA comédie romantique de la rentrée, celle sur laquelle on ne pariait pourtant pas, sorte d'outsider face aux productions Katherine Heigl / Sandra Bullock. Se révélant rapidement bien meilleure que ses consoeurs. Soit une romance idéale pour un casting extrêmement sympathique, le genre de cadeau qui ne se refuse pas en ces temps pluvieux !

etoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile4.jpgetoile2.jpg

> Drew Barrymore: Ce que pensent les hommes, Bliss / Justin Long: Ce que pensent les hommes, Jusqu'en enfer, Funny People


Crédit photo: New Line Cinema

Publié dans En salles

Commenter cet article

Priscilla 07/10/2010 19:09


Tma limit fé pleuré av ta critik ! g tp adorai ce film lé acteure jou trot bi1 est en +, la f1 ma vrémen fé d motion. t super douai pr écrires cktu panse et tu fé vachmen b1 conprande du fim o gens
ce que tu veu qui comprene. je skouate (mdr)bocou ton blog et j'éspère ktu va continuai.
Gros bizouxx vivmen (pas dimanche xptdr x)) mé ta prochène critik.
Prisci.


Vadrouille 28/09/2010 16:24


Critique très bien écrite.
Merci beaucoup !