Une éducation / An Education / Lone Scherfig

Publié le par Limess

1-copie-27.jpg


COUP DE COEUR

Sortie: 24 février 2010

> L'histoire: 1961. Angleterre. Jenny (Carrey Mulligan) a seize ans. Élève brillante et charismatique, celle-ci se prépare à intégrer Oxford. Jusqu'à ce qu'elle rencontre un homme deux fois plus âgé qu'elle, David (Peter Sarsgaard), l'embarquant dans une aventure qu'elle ne pouvait imaginer. Faisant son éducation par la découverte de la vie, à travers l'amour et la culture française...

Vers la fin de High Fidelity, John Cusak sillonnait sous la pluie les rues de Chicago à la recherche de Laura, son binome, écoutant à bord de sa petite voiture une incroyable chanson de Serge Gainsbourg. Dans Une éducation, c'est de Juliette Gréco que se délecte Jenny, jeune adolescente anglaise âgée de 16 ans. Entre eux, rien de commun si ce n'est un auteur, Nick Hornby, dont le premier film est l'adaptation d'un de ses livres, au commande ici du scénario. Allongée sur le sol de sa chambre, celle-ci se rêve à Paris, vivre pleinement et librement, loin de la rigidité d'un père trop ambitieux pour elle. Jenny est une élève brillante, promise à un avenir radieux dans les couloirs d'Oxford, travaillant inlassablement son latin et ses morceaux de violoncelle. Pourtant, celle-ci n'a rien d'une bêcheuse entêtée, fumant en cachette avec ses copines, parlant français dès qu'elle le peu, s'idéalisant en robe noir, les cils aussi allongés que Gréco. Jusqu'à ce qu'elle rencontre David, un homme deux fois plus âgé qu'elle, lui proposant une alternative plutôt alléchante à ce train train quotidien: faire son éducation non plus par l'école, mais par l'apprentissage de la vie. Exaltée par cette nouvelle option qui s'offre à elle, Jenny se laissera alors entraîner dans les tourbillons de la fête, de la mode et de l'amour, David lui ouvrant les portes de ses plus grands rêves, à commencer par un week-end parisien. La forçant à choisir entre ces deux avenirs qui s'offrent à elle: vivre pleinement ses rêves mais au dépend d'un homme ou continuer ses études afin de gagner son indépendance au profit du plaisir. Le début des années 60 ne proposant encore que peu d'alternatives aux femmes, Jenny devant faire le choix de se raccrocher à deux types de modèles féminins: une professeur et une directrice d'école complètement libres mais désespérement seules ou une mère ayant arrêté ses études mais vivant toujours avec le même homme.

2-copie-30.jpg


Film de femmes pas forcément pour les femmes, Une éducation est ainsi une réflexion passionnante sur la place du sexe féminin dans la société anglaise des années 60 et ce poids du passé infligé aux plus jeunes filles. Obligeant Jenny a faire des compromis, elle qui souhaiterait vivre les deux sans qu'on lui coupe les ailes. Portée par une Carrey Mulligan divine, mutine, gracieuse et pétillante, resplendissant dans ses robes saillantes telle une Audrey Hepburn moderne, Une éducation nous embarque ainsi dans une séduisante et tourbillonnante aventure, à la découverte de la vie par l'éducation sentimentale, des contrées anglaises aux "quais du vieux Paris". Comme Jenny, on se laisse happer par l'excitation de toutes ces opportunités qui s'offrent à elle, prêtes à suivre partout ce séduisant David à qui Peter Sarsgaard insuffle une ambiguïté et un charme des plus troublants. Du scénario magnifiquement cynique de Nick Hornby, Lone Scherfig livre à ce titre un long métrage ravageur pour un élégant portrait d'adolescent, enchantant par son univers sixties et la personnalité hors du commun de son héroïne enivrante, petit bout de femme que l'on aurait toutes rêvées d'être... Ne laissez pas passer cette chance de la rencontrer !

etoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile1.jpgetoile2.jpg



1. Carrey Mullignan: Public Enemies / Brothers
2. Rosamund Pike: Clones

> Golden Globes 2010: Nomination meilleure actrice dans un drame
> Bafta 2010: Meilleure actrice / Nominations meilleur film, meilleur film anglophone, meilleur réalisateur, meilleure adaptation, meilleur acteur dans un second rôle, meilleurs costumes, meilleurs maquillage et coiffure, prix du public
> Oscars 2010: Nominations meilleur film, meilleure actrice, meilleur scénario adapté


Crédit photo: Metropolitan FilmExport

Publié dans En salles

Commenter cet article

Chris 08/03/2010 22:24


Tout à fait d'accord avec ta critique. J'ai été bluffé par les performances d'acteurs.